Espace abonné

mot de passe oublié ?

En savoir plus

Initialement centrée sur les références de loyers, l'activité de l'OLAP s'est progressivement élargie à des travaux statistiques permettant d'une part de suivre l'évolution des loyers d'un panel de logements sur l'aggloméraition parisienne et sur 11 villes ou agglomérations de province , et d'autre part d'améliorer la connaissance des marchés locatifs dans le cadre d'études. 

 

L'historique

 

 

L'activité de l'Observatoire s'inscrit depuis plus de vingt ans dans le cadre de la réglementation applicable sur les loyers  des logements du parc locatif privé et plus particulièrement de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986.

Une initiative publique

Créé officiellement le  9 septembre 1987, l'Observatoire des Loyers est né de l'initiative du ministère chargé du logement en vue d'encadrer les possibilités d'augmentation des loyers lors du renouvellement du bail. La loi organise en effet une procédure de conciliation  entre bailleur et locataire s'appuyant sur des références de loyers dits "de voisinage", préalablement à une saisine du juge.

Une mobilisation des acteurs concernés

L'action conjuguée  des principaux acteurs du logement locatif privé de l'agglomération parisienne, le soutien technique de la Direction Régionale de l'Equipement d'Ile- de- France et de l'Institut d'Aménagement  et d'Urbanisme de la Région Ile-de -France et  le soutien financier de l'Etat, de la Région Ile-de-France et de la Ville de Paris, ont rendu possible la mise en place d'une structure de production de données observées représentatives du parc de logement locatif privé de l'agglomération parisienne.

Une continuité d'action et d'engagement  au service du public

Les données observées, mises à jour chaque année depuis la création de l'Observatoire des Loyers, respectent une méthodologie d'enquête,  de collecte et de traitement constante dont la qualité et le suivi autorisent des exploitations de données comparables dans le temps depuis vingt ans, ainsi que des reconstitutions de loyers.